Actualités > Crème solaire à la neige : Que choisir ?

Crème solaire à la neige : Que choisir ?

Posté le samedi 25 février 2017 à 17h46


Vous partez sur les pistes en mars ? 

Alors que les premiers flocons sont tombés depuis plusieurs semaines déjà et que le soleil printanier commence à pointer le bout de son nez, certains rêvent déjà des pistes enneigées et d’autres se voient déguster un bon vin chaud  sur la terrasse d’un café au pied des pistes.
 

        

 

Pour le grand bonheur des passionnés de soleil à la montagne, les transats mis à disposition appellent à une « bronzette » de  fin d’hiver.

De quoi faire râler vos collègues de retour au boulot !

Avez-vous pris vos dispositions avant de prendre la route, question de ne pas revenir brûlé mais avec une peau joliment dorée ?
 

     

                                                                                                                   

Le soleil, bien que nous en ayons besoin, peut s’avérer dangereux pour notre épiderme par trop d’abus.

N’oubliez pas d’emmener dans vos bagages, votre crème solaire écran total 50 + ainsi qu’un sérum anti-tâche (sérum Infini White de Delarom, sérum Viniperfect Eclat anti-taches de Caudalie, Bioderma White Objective, etc...) que vous appliquerez sous celle-ci, un stick à lèvres avec protection solaire et une bonne crème nourrissante pour la nuit afin de permettre à votre peau de bien se préparer à affronter le froid sur les pistes.


                

 

Quelques choix de crème solaires : 

Crème solaire sans parfum Uriage Bariésun 50+ pour les peaux allergiques, Hormeta mer et montagne 50+, Lait solaire Bioderma 50+ pour les peaux sensibles.

Pensez à prendre des capsules solaires quinze jours à l’avance pour activer les mélanocytes (cellules qui pigmentent la peau) et vous permettre de bien bronzer, pendant et après pour entretenir votre bronzage. Demandez conseil à votre pharmacien :

       

Pensez également à protéger vos yeux du rayonnement solaire  avec des lunettes adaptées au ski et généralement aux sports de montagne.

      



Un verre solaire doit filtrer 100% des rayons nocifs (UV) et bien évidemment, apporter un confort visuel contre l'éblouissement afin de filtrer la partie de lumière visible correspondant aux conditions d'ensoleillement. 
La lumière traverse toutes les parties de l'œil, le cristallin et la cornée, pour atteindre ensuite la rétine. Il serait bien dommage de rentrer avec une ophtalmie des neiges (brûlure superficielle de la couche cornée, irritations, rougeurs).

Pour vous aider à mieux choisir vos verres solaires : 

 

Alors prêts ? Tout shuss !!!

Rechercher un article

Pas de résultat pour votre recherche.